Fiche personnelle

Denis Brousseau

 
Centre d'optique photonique et laser (COPL)
Université Laval
2375, rue de la Terrasse
Québec (Québec) Canada G1V 0A6
Téléphone : +1 418 656-2131 (4646)
Télécopieur : +1 418 656-2623
Courriel: denis.brousseau@copl.ulaval.ca
Web: http://dbrousseau.copl.ulaval.ca
Bureau : POP-3145

Champ de recherche : Conception optique et métrologie, Optique adaptative, Instrumentation astronomique

Description du projet de recherche :
Denis Brousseau a obtenu son doctorat en physique à l'Université Laval en 2008, sous la direction du professeur Ermanno F. Borra. Son travail de doctorat a porté sur le développement d'un nouveau type de miroir déformable basé sur l'actuation d'un liquide magnétique. Son travail consistait à développer un algorithme de contrôle pour ce type de miroir déformable afin de produire des surfaces optiques à forme libre. Après son doctorat, il s'est joint à la Chaire de recherche industrielle du CRSNG en conception optique à l'Université Laval en tant que professionnel de recherche sous la direction du professeur Simon Thibault, titulaire de la chaire. Il a mis sur pied un laboratoire d’optique adaptative modulaire permettant autant l'étude et la caractérisation de nouveaux types de miroirs déformables que de nouveaux analyseurs de front d'onde et concepts de contrôle. Il réalise différents travaux de conception optique à caractère scientifique ou industriel et participe aux activités de recherche de la chaire. Il est aussi impliqué dans les activités du laboratoire de fabrication optique du COPL (Centre d'Optique, Photonique et Lasers). En instrumentation astronomique, il a participé à la conception, l'assemblage et la réalisation des tests des composantes optiques de SITELLE, le spectro-imageur à transformée de Fourier et de SPIRou, le spectro-polarimètre dans l'infrarouge proche et vélocimètre à haute précision, deux instruments du CFHT. Il a développé un banc de simulation optique pour NIRISS (JWST) et a participé à la conception optique de PESTO (OMM). Il travaille actuellement sur NIRPS (Near Infra-Red Planet Searcher), un spectromètre infrarouge destiné au télescope de 3,6 m de l'ESO au Chili.