Des chercheurs du CRAQ se distinguent au concours « La preuve par l’image », de l’Acfas

Deux images soumises par des chercheurs du Centre de recherche en astrophysique du Québec ont été sélectionnées par le jury du concours La preuve par l’image, de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), et font désormais partie des 20 images finalistes du concours 2019.

La première de ces images, intitulée Splendeurs et misères d’une supergéante, a été réalisée par les professeurs Laurent Drissen (U. Laval) et Nicole St-Louis (U. de Montréal) ainsi que le doctorant Marcel Sévigny (U. Laval). Elle illustre une gigantesque bulle de gaz au sein de laquelle se cache une étoile de type Wolf-Rayet. À la veille d’exploser en supernova, cette dernière éjecte, sous forme de vents stellaires, de phénoménales quantités de matière qui se déploient dans le nuage moléculaire environnant. Cette image Doppler montre l’expansion inexorable de cette nébuleuse, dénommée NGC 2359. Ici, seules les longueurs d’onde de la raie d’hydrogène ionisé ont été sélectionnées et les couleurs correspondent aux vitesses des gaz : du bleu, se rapprochant de nous, au rouge en direction opposée.

08_Drissen_Sevigny_g
Figure 1 – Splendeurs et misères d’une supergéante. L’image est extraite d’un cube hyperspectral obtenu avec le spectromètre imageur SITELLE développé au Québec et installé au télescope Canada-France-Hawaï. Seules les longueurs d’onde associées à la raie H-alpha (656 nm) ont été sélectionnées. Crédit : Laurent Drissen, Marcel Sévigny & Nicole St-Louis.
La deuxième sélection, intitulée Tango cosmique, une simulation numérique de la collision de galaxies, est le résultat du travail du professeur Hugo Martel et de l’étudiante à la maitrise Amélie Dumont, tous deux de l’Université Laval. Elle nous permet de mieux comprendre comment les galaxies interagissent les unes avec les autres. Imaginez deux jeunes galaxies composées surtout de gaz et attirées l’une vers l’autre, voilà 10 milliards d’années. Grâce à un superordinateur et à quelques semaines de calculs, il a été possible de simuler leur première rencontre, puis leur séparation, pour les voir plus tard s’enlacer de nouveau. Et ainsi de suite, à six reprises, jusqu’à fusionner après une simulation de 500 millions d’années, pour former une seule galaxie spirale où naîtront encore plus d’étoiles. Une galaxie un peu à l’image de notre Voie lactée.

16_Dumont_Martel_g
Figure 2 – Tango cosmique. Les calculs nécessaires pour produire cette simulation numérique ont été réalisés avec le code GCD+, écrit par Daisuke Kawata, tandis que les images ont été produites à l’aide du logiciel Dotty Plotty, développé par David Williamson, et du langage de programmation Python. Crédit : Amélie Dumont & Hugo Martel.
À propos du concours « La preuve par l’image »

Le concours La preuve par l’image, lancé par l’Acfas en 2010, est exclusivement consacré aux images issues de recherches scientifiques, réalisées dans tous les domaines de la connaissance. Depuis 2016, le concours s’étend à l’échelle canadienne grâce à la collaboration du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Les 20 images de l’édition 2019 ont été dévoilées le dimanche 5 mai dans le cadre de l’émission Découverte de Radio-Canada. Le vote pour le prix du public 2019 est donc maintenant ouvert. Le vote prendra fin le 15 septembre 2019.

Le 14 mai, ce sera l’ouverture de l’exposition au Planétarium Rio Tinto Alcan, à Montréal. Les 20 images y seront mises en valeur dans l’espace d’accueil, dont l’accès est gratuit. L’événement se tiendra du mardi 14 mai au dimanche 8 décembre 2019, selon les horaires du Planétarium.

Renseignements :

Professeur Laurent Drissen
Centre de recherche en astrophysique du Québec
Université Laval
ldrissen@phy.ulaval.ca

Professeur Hugo Martel
Centre de recherche en astrophysique du Québec
Université Laval
hmartel@phy.ulaval.ca

Source :

Robert Lamontagne
Responsable des relations avec les médias
Centre de recherche en astrophysique du Québec
Université de Montréal
Téléphone : (438) 495-3482
lamont@astro.umontreal.ca